Recette Truite à l’orange

Ingrédients

 

  • 4 bulbes de fenouil
  • l échalote
  • l dl de vin blanc sec
  • Sel, poivre moulu.
  • 4 kuites portion
  • 3 oranges
  • 80 g de beurre

 

Préparation

Pressez une orange pour en retirer le jus. Réservez. Dans une petite casserole, mettez l’échalote finement émincée avec le vin blanc, sel, poivre et faites bouillir pour faire réduire de moitié.
Pelez les deux autres oranges et divisez-les en quartiers. Faites sauter ces quartiers dans 10 g de beurre à la poêle.
Dans une poêle plus grande et dans 20 g de beurre, faites cuire les truites, préalablement vidées, 6 mn par face environ.
Ajoutez le jus de l’orange à la sauce à l’échalote, faites encore bouillir 2 mn et, hors du feu, ajoutez le beurre restant divisé en noisettes.
Disposez les truites sur un plat entourées des quartiers d’orange, et arrosez de sauce à l’orange. Accompagnez simplement des fenouils cuits à la vapeur.

Qualités diététiques de la truite

La truite dont les qualités nutritionnelles répondent parfaitement aux exigences d’un meilleur équilibre: est aussi un pois­son qui allie le plaisir de la dégustation à une grande facilité de digestion.
La truite apporte des protéines animales de qualité qui ont une grande valeur biologique, les protéines de la truites fournissent tous les acides aminés dont l’organisme a besoin avec un apport supérieur à celui d’autres aliments en lysine.
La, truite apporte peu, de graisses avec 3g de lipides aux 100g. Elle est naturellement riche en oméga 3.
La truite ne contient pas de glucides et a un faible pouvoir énergétique (environ 110 Kcal ou 460 Kjoules pour 100g). Elle peut occuper une place de choix dans le menu des candidats sujets à l’amaigrissement.
La truite est l’un des poissons les plus riches en magnésium (30 mg pour 100g).
Des protides de haute valeur biologique, des lipides à faible taux et riches en acides gras polyinsaturés, des qualités organoleptiques, une chair facile à digérer : la truite est un aliment qui convient à tous, quel que soit l’âge. Les enfants et les adolescents en période de croissance comme les adultes et les personnes âgées, quel que soit le mode de vie, et quel que soit l’état de santé.